Accueil > La vie au quotidien

Imprimer

La Vie au quotidien
ou prendre soin de soi

Pourquoi Prendre soin de soi ?
Comme une nécessité pour prendre soin du proche

S’occuper d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer exige du temps et de l’énergie. C’est une tâche qui peut s’avérer accaparante et stressante. Il est donc important d’apprendre d’abord à déceler les signes de stress chez vous ou chez un de vos proches.
Si vous témoignez régulièrement de signes de stress, chercher du soutien.

C’est une tâche qui peut s’avérer accaparante et stressante
Le fardeau de l'aidant est lourd. Il l'est d'autant plus qu'exprimer une difficulté à assumer sa charge est difficile. Comment se consacrer un peu de temps à soi-même, alors que votre proche a tant besoin d'aide ?

Aider les aidants : pour quoi faire ?

Comme toutes les personnes qui vivent l'accompagnement des personnes âgées au quotidien, c'est avant tout leur bien-être qui nous préoccupe. Il existe pourtant des laissés pour compte, ceux qui vivent dans l'ombre de leur proche, malade d'Alzheimer ou d'une autre maladie de même type : les aidants familiaux.

Comment prendre soin de votre proche alors que vous êtes vous-même affublés vous-même d’une lourde tâche et de différents maux ?  

Les maux de l'aidant familial : Les aidants, souffrent souvent des mêmes syndrômes
Vous vous isolez de plus en plus…

  • solitude psychologique : vous êtes seul à assumer le poids de l'accompagnement du proche malade ;
  • solitude matérielle : vous souhaitez assumer les tâches quotidiennes malgré votre vie propre. (travail, enfants, petits enfants, …). Nombreux sont les aidants qui veulent trop en faire et tentent d'assumer plus de tâches qu'ils ne le peuvent ;
  • manque d'organisation : le manque d’organisation et d’aide quotidienne outre le fait d’être débordé, peut entraîner un risque réel d'épuisement, tant psychique que physique.
  • la question critique du TEMPS: Prendre du temps, (donc « abandonner » son malade, ce que beaucoup  se refusent à faire) semble difficile même s’il s’agit de temps pour se renseigner et améliorer la prise en charge ou l’accompagnement du malade. Il semble encore plus difficile de dégager ce temps quand il s’agit de prendre soin de soi ou de se consacrer à d’autres tâches. C'est le poids de la culpabilité, et il entraîne des difficultés sociales, professionnelles, familiales même, lorsque l'aidant a lui-même des enfants, un conjoint, qui peut lui reprocher son trop grand dévouement.

En synthèse, nous pouvons noter pour les aidants spécifiquement les signes de stress suivants :

  1. le déni de la maladie et face aux effets sur la personne atteinte « mais non ce n’est pas si grave, papa ira bientôt mieux »
  2. la colère envers la personne aidée, vous-même ou les autres
    «  je crois que je vais hurler, s’il continue comme ça !! »
  3. l’isolement social, vous laissez petit à petit tomber l’ensemble des activités qui vous plaisaient.
    « ça ne m’intéresse plus d’aller voir mes amis, au patchwork, à la gym… »
  4. l’anxiété  face à la journée qui s’annonce et à ce que vous réserve l’avenir
    « je m’inquiète s’il m’arrive quelque chose, comment faire pour m’occuper de lui…. »
  5. l’absence d’envie vous êtes triste et n’avez plus la même envie.
    «  que m’arrive-t-il je me fiche de tout… »
  6. l’épuisement vous avez à peine la force d’effectuer vos tâches quotidiennes.
    « je n’ai plus la même énergie au quotidien et n’ai plus envie de faire des efforts »
  7. les troubles du sommeil vous vous réveillez en pleine nuit, vous faites des cauchemars, vous avez envie de dormir mais n’arrivez pas à vous reposer
    « je n’arrive plus à faire une nuit complète et je ne me sens pas reposé. »
  8. les réactions émotives vous êtes souvent irritables et avez envie de pleurer.
    « j’ai pleuré ce matin, parceque je ne trouvais plus mes clés et après j’ai crié sur mon fils »
  9. le manque de concentration vous avez de la difficulté à effectuer des tâches complexes que vous avez déjà effectué et à vous concentrer. « j’avais l’habitude de faire des mots croisés maintenant, les mots ne viennent plus, je m’arrête avant la fin »
  10. les problèmes de santé vous avez perdu ou pris du poids, vous êtes plus souvent malade (rhume…) et vous avez développé des problèmes de santé chroniques (hypertension, mal de dos…)

Chercher du soutien

Quelles sont les solutions à votre disposition pour diminuer ses maux ?

La première est d’arriver à être à l’écoute des signes de son stress.
Des actions d’aide aux aidants sont créées dans le département dans le but de permettre aux aidants de partager de l'information, de libérer leur parole, de rompre avec l'isolement de leur fonction et de partager avec d'autres les fruits de leur expérience de l'accompagnement des malades d'Alzheimer.
Sont organisés dans tout le Gard :

  • Des formations des aidants dispensées dans le cadre d’un appel à projet national par France Alzheimer Gard
  • Groupes de parole : pour partager votre expérience, rencontrer d'autres familles, exprimer vos doutes et vos angoisses, au sein de groupes animés par un psychologue et un bénévole de l’association France Alzheimer Gard
  • Des consultations de soutien psychologiques dispensées autour des consultations, mémoires, des EHPAD, des accueils de jour et aussi via l’Association France Alzheimer Gard sur trois sites : Bagnols sur Cèze, Nîmes et Uzès.
  • Des accompagnements et ajustements du plan d’aide via les équipes pluridisciplinaires Personnes âgées Personnes Handicapées des Unité Territoriales d’Action Sociale et d’Insertion ou Centre Locaux d’Information et de Coordination (CLIC).

Les signes du stress 

Les signes du stress peuvent être divers. Chaque personne pourra ou pas en fonction de ses facteurs individuels développer plus ou moins les signes suivants. Chaque signe peut montrer une certaine sensibilité au stress. Leur accumulation montre un besoin en soutien avant épuisement.

Les signes de stress sont généralement :

Physiques :

  • Maux de tête
  • Tics au niveau du visage (yeux, bouche) ou corps (mouvement incontrôlé de jambes)
  • Douleurs aux épaules et au cou (contractions musculaires : muscles dépense énergie, d’où épuisement stock magnésium)
  • Palpitations
  • Troubles du sommeil
  • Besoin pressant d’uriner
  • Diarrhées
  • Sensibilités accrue aux bruits et au froid
  • Poussée d’herpès ou autre éruption cutanée

Psychologiques :

  • Anxiété
  • Impatiente
  • Agressivité
  • Irritabilité
  • Lassitude extrême
  • Sentiment d’indifférence
  • Sentiment et envie d’isolement

Autres symptômes :

  • Difficultés de concentration
  • Troubles de la mémoire (oublis de tâches, pertes d’objets (clés))
  • Sautes d’humeur
  • Troubles et diminution de la libido
  • Crises de larmes

Si vous souhaitez faire passer une actualité, un message, une question, si vous n’êtes pas référencé ou qu’une erreur apparaît contactez-nous !


© Alzheimer Gard - plan du site - crédits